4206711722-20160928_vincentjolicoeur_mc_6887Monsieur Vincent Joli-Coeur est le nouveau président du conseil d’administration de l’Université de Sherbrooke. Il succède ainsi à Me Lynda Durand, qui occupait ce poste depuis 2011.

« C’est un honneur pour moi d’être appelé à poursuivre mon rôle au sein du conseil d’administration, cette fois-ci à titre de président, et ainsi continuer de participer concrètement au développement de l’Université », indique Vincent Joli-Coeur.

« Nous tenons à féliciter Vincent Joli-Coeur pour cette nomination. Monsieur Joli-Coeur est membre du conseil d’administration de l’UdeS depuis 2011. Jusqu’à sa nomination récente, il agissait comme président du comité des finances du CA. Son expérience et son engagement seront bénéfiques dans la poursuite de la mission du conseil d’administration », souligne la rectrice Luce Samoisette.

Détenteur d’une maîtrise en administration des affaires de l’Université Paris-Dauphine, Vincent Joli-Coeur agit depuis 2011 à titre de vice-président du conseil, Marchés financiers à la Banque Nationale. Il est responsable de la couverture des clients corporatifs, gouvernementaux et institutionnels.

Au cours de sa carrière de plus de 25 ans dans le domaine financier, son expertise a été mise à profit dans certains des plus importants financements d’infrastructure au Canada, dont les récentes transactions du pont Champlain, du Centre de recherche du CHUM, du Centre universitaire de santé McGill ainsi que d’autres transactions d’envergure à l’échelle du pays. Il conseille aussi plusieurs grandes entreprises canadiennes.

En plus de ses activités professionnelles, M. Joli-Coeur est fortement engagé au sein de la communauté, notamment à titre de président du conseil d’administration de l’Institut pour le partenariat public-privé. Il s’investit aussi dans des campagnes de financement pour de nombreuses œuvres de bienfaisance et environnementales.

Le conseil d’administration se compose de membres internes et externes à l’Université choisis parmi les personnes composant l’assemblée de l’Université comme le prévoient ses statuts qui assurent une gouvernance adaptée à l’objectif d’excellence qu’elle poursuit dans ses activités d’enseignement et de recherche, de même que dans les services rendus à la collectivité.

Source